17 et 18 juillet - Rallye du Paul Friedman Drôme

Aller en bas

17 et 18 juillet - Rallye du Paul Friedman Drôme

Message  Valy le Jeu 22 Juil - 15:54

Super rallye que l'on fait tous les ans !

Les résultats sur le site de l'asa : http://www.asadrome.com/
avatar
Valy

Messages : 200
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 48
Localisation : Alpes de Haute Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17 et 18 juillet - Rallye du Paul Friedman Drôme

Message  Valy le Lun 26 Juil - 15:16

Dés que j'ai fini mon résumé (toujours un peu long d'ailleurs Smile ), je vous le mets en ligne.

En attendant, une vidéo à aller télécharger :

http://www.partage-facile.com/UT9LQ9J90N/drome_paul_friedman_2010___gonzaga_christian___barraux_valerie.mpg.html

Je ne sais pas insérer les vidéos !!!

Et quelques photos :





Cherchez la différence entre la photo de dessus et celle de dessous ??? Question




Mon pilote qui surveille la pose de la rampe !!! Smile


Claude qui nous bricole un truc pour que le compresseur tienne plus longtemps !


Et les potes qui ont abandonné qui nous font briller la Clio !!!


Grosse assistance !!!!!! Il fallait bien ça pour 6 voitures ...
avatar
Valy

Messages : 200
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 48
Localisation : Alpes de Haute Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17 et 18 juillet - Rallye du Paul Friedman Drôme

Message  Valy le Jeu 5 Aoû - 9:36

Allez, mon habituel "résumé " du rallye.... Wink

Comme toujours, nous sommes partis le jeudi soir pour Saint Jean en Royans afin d’être sur place le vendredi matin pour les reconnaissances. Celles-ci se sont passées assez rapidement puisque nos notes n’ont pas bougé depuis déjà 3 ou 4 ans.
A notre retour au camping, une mauvaise surprise nous attendait : un des deux compresseurs permettant d’alimenter en air le système pour passer les vitesses de la Clio nous a lâché. Mais Claude, notre mécano, a réussi à plus ou moins de remettre en fonction. On verra bien le temps qu’il tiendra…

Samedi :

130 voitures modernes au départ et 51 VHC, le Paul Friedman a fait le plein cette année.
Pas de souci lors des vérifications administratives et techniques le samedi matin mais on doit attendre 15h30 pour prendre le départ de ce rallye. Le temps est couvert ce qui évitera d’avoir des températures au-dessus de 25°.

ES 1 : Oriol (10,90 km)

Une de nos spéciales favorites, rapide et large au départ mais plus tortueuse sur la fin dans le sous-bois. Pour ce rallye, nous testons de nouveau pneu : des Sylverstone. Les deux premiers kilomètres, la Clio part un peu en tout droit dans les épingles mais ce phénomène disparaît rapidement. Cette spéciale se déroule à merveille, avec un bon tempo notes-pilotage. On améliore notre chrono de 2009 de 16 secondes, ce qui fait presque une seconde et demi au kilomètre, c’est énorme !!!
Temps : 6’22’’7 – Classement : 62ème au scratch, 20ème du groupe 2000, 13ème de classe 14

ES 2 : Col de Tourniol (13,20 km)

Cette année, la spéciale a été légèrement raccourcie. Départ très rapide sur 300 mètres avec une belle épingle droite au bout, dans le sous-bois. 5 km de montée et deux épingles avant le col. Puis, une descente très rapide avec 11 épingles (le cauchemar de Christian !) mais où l’on est régulièrement au rupteur de 6 entre chaque épingle. Pas de souci de boite cette année, ce qui nous permet d’améliorer notre temps d’une minute et 12 secondes !!! Et un 40ème temps scratch, pas mal du tout vu le plateau…
Temps : 8’35’’2 – Classement : 40ème au scratch, 10ème du groupe 2000, 6ème de classe 14

Contrôle des commissaires techniques sur le bruit de la voiture : 89 décibels, le maximum autorisé étant 100.

Passage à l’assistance où l’on remet de l’essence et on pose la rampe. En effet, normalement, nous n’aurions pas du en avoir besoin mais le rallye a pris beaucoup de retard suite à une sortie de route dans l’Es2.

ES 3 : Oriol (10,90 km)

On fera cette spéciale entre chien et loup mais la rampe sera bien utile (même s’il manque une ampoule !) dans le sous bois. Rouler la nuit n’étant pas du tout notre tasse de thé, on est assez surpris de ne perdre que 9 secondes par rapport au tour précédent.
Temps : 6’31’’3 – Classement : 46ème au scratch, 11ème du groupe 2000, 7ème de classe 14

ES 4 : Col de Tourniol (13,20 km)

Trois voitures arrêtées sur le bord de la route nous obligent à ralentir considérablement dans la montée. Chris a un peu de mal à se remettre dans la course mais cela ira mieux après le passage du col. On perd 33 secondes mais on savait qu’avec la nuit, on ne pourra que limiter les dégâts.
Temps : 9’08’’0 – Classement : 45ème au scratch, 11ème du groupe 2000, 6ème de classe 14

6ème de classe (sur 28 au départ) à l’issue de cette première étape, voilà de quoi nous motiver pour dimanche ! Mais la nuit sera courte puisque nous rentrons au camping à 1 heure du matin pour nous lever à 6h !!

Classement à la fin de l’étape : 40ème au scratch, 10ème du groupe F2000, 6ème de classe 14


Dimanche:

Le fraicheur de la nuit n’allait pas durer : un beau ciel bleu, bien ensoleillé, nous promettait une journée très chaude.

ES 5 : La Motte Fanjas (7,80 km)

La Clio R3 devant nous s’élance mais rapidement, on voit les spectateurs qui se mettent à courir. Le chronométreur nous fait signe qu’il y a un arrêt de course : la R3 a tapé dans un talus à 300 m du départ. Le temps de l’enlever du milieu et nous partons avec 12 minutes de retard et un peu déconcentrer. De plus, à l’endroit où la voiture est sortie, la route est sale donc Chris passe au ralenti pour ne pas risquer une sortie de route. Il a du mal à se remettre dans la course et, même si nous améliorons notre chrono de 4 secondes par rapport à 2009, nous ne passons pas sous la barre des 5 minutes.
Temps : 5’01’’3 – Classement : 55ème au scratch, 14ème du groupe 2000, 9ème de classe 14

ES 6 : Bouvante (7,50 km)

Une belle spéciale, rapide et en montée qui se déroulera sans encombre. On améliore notre temps de 10 secondes et on passe sous la barre des 5 minutes… mais on peut encore améliorer !
Temps : 4’54’’6 – Classement : 53ème au scratch, 16ème du groupe 2000, 9ème de classe 14

ES 7 : Col de l’Echarasson (7,40 km)

L’Echarasson !!! Spéciale que nous n’avons jamais pu faire correctement…la preuve, on améliore de 25 secondes par rapport à 2009 et2008 ! Sinueuse et piégeuse dans le sous bois, elle est quand même rapide. A noter un léger cafouillage dans les notes pour Valy, le seul et dernier du rallye.
Temps : 5’02’’1 – Classement : 48ème au scratch, 14ème du groupe 2000, 8ème de classe 14

Passage au parc de regroupement puis au parc d’assistance. Rien de particulier, il nous faut juste de l’essence. Coté pneus, rien à redire sur les Sylverstone qui tiennent très bien la route.

ES 8 : La Motte Fanjas (7,80 km)

Nous voilà ce nouveau au départ de cette belle spéciale qui se déroulera d’ailleurs très bien. Seul le changement de direction avec son épingle droite chiffonne Christian. Et on passe sous la barre des 5 minutes !!!!!
Temps : 4’56’’6 – Classement : 52ème au scratch, 15ème du groupe 2000, 9ème de classe 14

ES 9 : Bouvante (7,50 km)

Les trois quarts de la spéciale se passent sans encombre. En arrivant à l’épingle droite en montée, le compresseur nous lâche et Chris n’arrive pas à rétrograder de la 6ème à la 2ème ! Difficile ensuite de repartir en 4ème en montée… Néanmoins, on ne perdra que 3 secondes sur le tour précédent.
Temps : 4’57’’7– Classement : 57e au scratch, 18me du groupe 2000, 11me de classe 14

ES 10 : Col de l’Echarasson (7,40 km)

Le deuxième compresseur ayant du mal à fournir l’air demandé, Chris se battra tout le long avec ses vitesses mais limitera les frais.
Temps : 5’09’’7 – Classement : 54e au scratch, 14e du groupe 2000, 8ème de classe 14

A l’assistance, Claude débranche le compresseur qui est HS afin qu’il ne gêne pas l’autre compresseur. Les vitesses passent normalement, on repart donc pour le dernier tour.

ES 11 : La Motte Fanjas (7,80 km)

Sur le routier qui nous mène à cette spéciale, on a un gros bruit d’air, comme une fuite sur l’un des tuyaux qui alimentent le système pneumatique de passage des vitesses. La pression, qui devrait être à 9, atteint difficilement les 4 ! Les vitesses ne passent plus au volant et Chris est prêt à arrêter là. Finalement, nous décidons de faire cette spéciale comme ça et de voir après ce qui ne va pas car on aura plus de temps pour cela.
Chris fait les trois quarts de la spéciale en passante les vitesses à la main du bras gauche. Les vitesses au volant passent un peu sur la fin. Chrono catastrophique puisque l’on perd prés de 30 secondes !!!
Temps : 5’22’’7 – Classement : 78ème au scratch, 21ème du groupe 2000, 13ème de classe 14

ES 12 : Bouvante (7,50 km)

On rebranche le 2éme compresseur qui, bien que faisant un bruit de casserole, doit soulager l’autre compresseur qui ne pas être loin de la fin lui aussi… Dés le premier changement de vitesse, rien ne marche ! Chris jonglera entre passer les vitesses à la main et utiliser la palette au volant. Il essaie de garder les vitesses au maximum pour ne pas trop en demander au compresseur, ce qui permettra de limiter les dégâts.
Temps : 4’58’’7 – Classement : 53ème au scratch, 18ème du groupe 2000, 12ème de classe 14

ES 13 : Col de l’Echarasson (7,40 km)

Dernière spéciale ! On veut arriver au bout et Chris se démène avec les vitesses pour cela. Néanmoins, on ne perd pas trop de temps, ce qui veut dire que cela avance très bien durant les périodes où le système fonctionne. On termine l’Echarasson sans jamais avoir pu passer en dessous des 5 minutes. On verra cela en 2011…
Anecdotes (pas des plus plaisantes d’ailleurs) : après quelques centaines de mètres, Chris m’annonce « mon harnais s’est détaché !! » (en se battant avec les vitesses, il a accroché la boucle aviation qui s’est ouverte). On pouvait rien faire et il a continué comme ça.
Temps : 5’07’’8 – Classement : 40e au scratch, 12e du groupe 2000, 8ème de classe 14

Classement à la fin du rallye : 43ème au scratch (sur 133), 12ème du groupe F2000 (sur 44), 8ème de classe 14 (sur 25)


Conclusion :

Après plusieurs années de bons et loyaux services, il faut que l’on change les compresseurs et, si possible, en mettre un seul plus puissant.
Pour le reste, de petites coupures moteur au changement de vitesse empêchent la Clio d’utiliser tous ses chevaux.
A revoir avant le rallye de Haute Provence à Manosque les 18 et 19 septembre prochain.
Ce rallye nous a servi de test pour augmenter le rythme afin de rouler au maximum chez nous.
Dans la voiture, tout marchait à merveille, les notes et le pilotage sur la même longueur d’ondes. Le résultat s’est vu de suite dans les chronos mais aussi dans le plaisir que l’on avait en arrivant au bout de chaque spéciale.


avatar
Valy

Messages : 200
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 48
Localisation : Alpes de Haute Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 17 et 18 juillet - Rallye du Paul Friedman Drôme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum